Programme

Jeudi 27 octobre 21h – Espace Magnan
Neal Black



Neal Black, chanteur, auteur-compositeur, guitariste mythique  Blues Rock Texan a passé les 25 dernières années à électrifier le public dans le monde entier.

Son style unique de «TEXAS BLUES /ROCK » a été référencé par la critique comme étant «THE MASTER OF TEXAS BLUES & ROOTS MUSIC ».

Neal Black a aussi accompagné comme guitariste sur scène ou en studio des artistes Blues/Rock de légende comme:

ROBBEN FORD , LARRY GARNER , JIMMY DAWKINS,CHUCK BERRY, POPA CHUBBY, LUCKY PETERSON JOHNNIE JOHNSON , FRED CHAPELLIER & BILLY PRICE , THE CHAMBERS BROTHERS PAPA JOHN CREACH, VAN WILKS , JENNIFER BATTEN MICHAEL JONES ,MANU LANVIN & GERARD LANVIN , ELLIOTT MURPHY , MASON CASEY , JOHN SEBASTIAN ,DAN BAIRD (ex-Georgia Satellites) , GERARDO VELEZ (ex-Jimi Hendrix), HARVEY BROOKS (ex-Bob Dylan) , JON PARIS (ex- Johnny Winter), ALABAMA SLIM , et beaucoup d'autres……..

Il se produit dans plus de 17 pays sur des scènes mythiques telles que:
Le Montréal festival international de Jazz (Montréal-Canada), Le Bataclan( Paris- France )le 20eme anniversaire de WOODSTOCK (New-York), Guadalajara Blues (Mexique), New-morning (Paris-France), Antone's (Texas), Montreux Jazz festival (Suisse), River Blues festival ( Philadelphie), Bragodya Blues ( Norvège), Lonestar Roadhouse (New- York), Puistoblues (Finland), Castelbar Blues (Ireland), Festival New-Orléans (Allemagne), etc…

Dans les années 80, il joue sur les scènes Blues du Texas, ou son groupe tournait avec : STEVIE RAY VAUGHAN, ALBERT KING, FABULOUS THUNDERBIRDS, OMAR & THE HOWLERS, JOHNNY COPELAND, GEORGE THOROGOOD, LEON RUSSELL , PAUL BUTTERFIELD … C'est à cette période que Neal Black rentre au conservatoire de SOUTHWEST, et étudie la guitare à l'aide de BARNEY KESSEL, HERB ELLIS, et JACKY KING, «jazz men» de légende.

Dans les années 90, il s'installe à New-York ou très vite il se fait remarque par son style et ses talents d'auteurs compositeurs.
On le retrouve ainsi sur les scènes New-Yorkaises avec son groupe «the healers», mais aussi, tard dans la nuit en «Jam Session» en compagnie de Popa Chubby, Joan Osborne, The Holmes Brothers, etc….

Les deux premiers Albums de Neal ont reçu 4 étoiles par les critiques de «ROLLING STONE MAGAZINE» , et John Swenson, journaliste musical pour «THE NEW-YORK FREE PRESS» a nomme Neal Black comme étant one of the most important blues songwriters/performers on the scène today.

Neal Black a enregistré une vingtaine d’albums, aux Etats-Unis et en Europe, dont 10 sous le label Dixiefrog où il est présent depuis 20 ans.
Le prochain album sera enregistré à l’automne 2017, sortie prévue au printemps 2018.

Neal Black figure parmi les artistes de POLYGRAM RECORDS, ou on le retrouve dans la compilation BLUES STORY, avec des artistes Blues incontournables comme: MUDDY WATERS, FREDDY KING, ROY BUCHANAN, CHUCK BERRY, etc…

En 2000, Neal Black s'installe au Mexique, et reste 3 ans.
Il effectue plusieurs tournées ou on le retrouve dans les festivals Blues locaux, mais aussi dans le cadre du circuit des «HARD ROCK CAFE».
Durant cette période passée a Mexico, il intervient en tant que professeur de musique à l'université de PAN AMERICAN. C'est aussi a ce moment la que Neal va écrire un album sombre, très critique, «DREAMS ARE FOR LOSERS».

2004-2015, NEAL BLACK vit en France tournant régulièrement dans toute l'EUROPE avec son groupe, écrit, compose, produit de nouveaux projets en collaboration avec des artistes comme , LARRY GARNER , MANU LANVIN, FRED CHAPELLIER, LEAD FOOT RIVET, NICO WAYNE TOUSSAINT, GAELLE BUSWEL, etc …

 

Vendredi 28 octobre – 21h – Espace Magnan
Antoine Boyer
Samuelito



Antoine Boyer (1996) et Samuel Rouesnel dit « Samuelito » (1993) vivent dans leur enfance la même histoire d’adoption musicale au travers de deux cultures différentes, le jazz manouche pour Antoine et le flamenco pour Samuel.
Bien que venant de deux univers musicaux différents, Antoine et Samuel sont rompus à la rigueur de la guitare classique, ayant été tous deux élèves de Gérard Abiton au Conservatoire de Paris, lieu de leur rencontre.
Tous les deux lauréats « Révélations Guitarist Acoustic » au tremplin de la revue nationale du même nom, le premier concert du duo se déroule lors du Festival de Guitare d’Issoudun en 2014. En 2016, ils sont les lauréats du European Guitar Award de Dresde, une distinction leur ouvrant accès à l’enregistrement de ‘Coincidence’, un premier album unanimement salué par la critique.

D’emblée, les deux jeunes guitaristes se démarquent de tous les duos et trios apparus dans le jazz et la world, en proposant de nouveaux chemins, nourris à la fois par leur ouverture musicale, et par cette dimension classique qui infuse leur démarche.
Combinant cordes acier et cordes nylon, techniques et influences, ils développent un nouveau répertoire revendiquant l’éclectisme.
En janvier 2019,Antoine Boyer et Samuelito ont participé à la tournée International Guitar Night, regroupant les 4 meilleurs guitaristes du moment, totalisant 60 concerts en Europe puis aux États-Unis et au Canada.

Biographie

Antoine Boyer a bu aux sources les plus authentiques du jazz tsigane, disciple en particulier des maîtres Mandino Reinhardt et Francis-Alfred Moerman auprès duquel il enregistre en 2009 un premier CD-DVD remarqué par la critique française Jazzman et américaine Vintage Guitars. Il rendra hommage à Francis-Alfred Moerman au festival Gypsy Swing d’Angers en 2010, puis au festival Django Reinhardt de Samois en 2011, pour l’ensemble de son oeuvre. Le 2ème CD d’Antoine Boyer, intitulé Leské (« pour lui », en langue manouche), a reçu plusieurs récompenses, dont le « Bravo » du magazine Trad’Mag. En 2011, après l’accident nucléaire de Fukushima, Antoine Boyer organise à Bruxelles un concert au profit de l’association Act for Japan.

Suite à la sortie de son 3ème CD, Sita, Antoine Boyer est distingué par le magazine Jazzman et choisi comme « Révélation 2012 » par Guitarist Acoustic. Il est le premier guitariste de jazz tsigane à recevoir cette récompense très prisée. En 2015, Antoine Boyer est « lauréat du Concours de Guitare Classique de Montigny » et a été nommé « Révélation Guitare Classique 2016 » par le magazine Guitare classique.

Samuel Rouesnel dit Samuelito est l’un des plus jeunes guitaristes de flamenco français. Stimulé par l’environnement familial, il étudie la guitare classique dès ses sept ans au Conservatoire de Caen. Il est très vite fasciné par la guitare espagnole et ses techniques, ce qui le mène à la musique flamenca qu’il découvre à travers le chant et la guitare. Dès ses neuf ans, il s’initie aux falsetas de Sabicas et des autres grands maîtres de la guitare flamenca, puis sa rencontre avec le guitariste Ramon Sanchez lui fait découvrir une forme de guitare flamenca moderne, à travers l’harmonie et les techniques de Paco de Lucía. Depuis ses seize ans Samuel se produit régulièrement en public, seul ou avec d’autres artistes musiciens, chanteurs ou encore danseurs. De nombreuses rencontres vont influencer son style et l’affirmer en tant que musicien : Roland Dyens, Gérard Abiton, puis José Manuel Leon, Eugenio Iglesias, Antonio Rey et bien d’autres encore.Samuelito a également été récompensé par plusieurs prix et reconnaissances ; il a été en particulier élu « révélation de l’année 2013 » par le magazine Guitarist Acoustic.

Second album des guitaristes virtuoses Antoine Boyer et Samuelito avec toujours autant de maîtrise instrumentale où sensibilité et virtuosité soutiennent une poésie à savourer la tête dans les étoiles – Franceinfo Les deux jeunes et brillants guitaristes de jazz manouche pour l’un, de flamenco pour l’autre, croisent leurs cordes d’acier et de nylon avec une évidente complicité. On aime beaucoup TT – Télérama sortir Nos Révélations Guitar Acoustic ne le sont plus : comme le disent ces virtuoses buissonniers, désormais, ils s’assument sans jamais quitter des yeux leurs terrains de jeux pour designer une fresque qui se joue des chapelles , mariant swing et duende, valses et bulerias, musique classique, digressions jazz et clin d’oeil pop-rock, relectures funambules et compos à fleur de peau – Couverture et ITW Guitarist Acoutic

« Somnanbule » comme un echo aux petites nuits accumulées par les deux artistes au fil de trois ans de concerts dont une tournée en Europe et aux États-Unis dans le cadre de l’International Guitar Night et ce depuis leur distinction en 2016 à l’European Guitar Award de Dresde en Allemagne. Ce prix européen qui, depuis 2006, est devenu l’un des prix les plus prestigieux de la scène actuelle leur a permis l’enregistrement d’un premier album Coincidence (Doctor Heart Music), unanimement salué par la critique.

Trois ans après, enrichis par leur nombreux voyages et inspirés par de multiples rencontres, ces deux jeunes prodiges nous ont présenté un deuxième opus Sonámbulo très attendu. Mis en scène et en lumière et accompagné d’un percussionniste, le nouveau spectacle d’Antoine Boyer et Samuelito tel un rêve éveillé nous plonge dans un imaginaire pleins de merveilles fait comme toujours de jazz de flamenco de classique et de pop. L’audace, le panache et l’ambition du duo se manifestent dans leurs compositions et dans leurs arrangements et la « réécriture » effectuée sur les célèbres Entre dos aguas de Paco de Lucía, Anouman de Django Reinhardt ou encore Who wants to live forever de Queen.

Antoine et Samuel font preuve d’une sensibilité et d’une maturité rares, prouvant qu’il est possible dans une seule et même esthétique musicale de faire cohabiter virtuosité, rythme et poésie.

 

Samedi 29 octobre – 21h – Espace Magnan
Badi Assad



Guitariste, chanteuse, jongleur vocal et auteur-compositeur vertueux, Badi Assad s'est imposé comme l'un des artistes les plus polyvalents de sa génération.

Avec 18 albums sortis dans le monde et plus de 40 pays visités, son CD Wonderland de 2006 a été sélectionné parmi les 100 meilleurs par le prestigieux BBC London et a également été inclus dans le top 30 sur Amazon.com.

Embrassé par des labels tels que Verve (Universal) et eDGe Music (Deutsche Grammophon), elle s'est produite dans de nombreux spectacles internationaux au cours des deux dernières décennies, y compris des collaborations révolutionnaires avec Bobby McFerrin, Yo- Yo-Ma et David Broza, entre autres. Badi s'est également produit dans certains des festivals internationaux les plus prestigieux, dont North Sea Jazz (NE), Jarazum Jazz (KOR) et dans des théâtres tels que L'Opéra de Paris (FR), le Palais des Beaux-Arts (BE) et le Metropolitan Musée d'Art de New York (USA) …

Certaines de leurs chansons ont atteint le Top 10 en Europe : leur chanson à succès Waves figurait sur la bande originale de It Runs in the Family, avec Michael et Kirk Douglas. En 2004, avec la sortie de Three Guitars, elle fait le tour du monde avec les légendes de la guitare Larry Coryell et John Abercrombie. En 2005, il rejoint ses frères, parents et neveux pour l'enregistrement live de A Brazilian Songbook et DVD Um Momento de Amor, par le label belge GHA.

En 2006, il démarre un nouveau projet avec ses frères, le célèbre Duo Assad, maîtres de la guitare classique. En 2007, Sofia, leur premier enfant, est née et Badi a pris sa retraite. Toujours sous les effets de la maternité, il est responsable de la bande originale de la pièce pour enfants Convocadores de Estrelas, du groupe Seres de Luz, prête sa voix à Barulhinho Ruim, chanson thème du personnage de Bel, créée spécialement pour la réédition de Vila Sésamo, sur TV Cultura ( BR) et avec Naná Vasconcelos a composé la bande originale du documentaire Children of the Amazon, de la cinéaste Denise Zmekhol. En 2010, Badi a sorti, via Biscoito Fino, le DVD Badi Assad, célébrant les 20 premières années de sa carrière. Dans la même période, Badi a été invité à être le protagoniste de l'opéra contemporain Ópera das Pedras, à São Paulo, dirigé par Denise Milan et l'américain Lee Breuer (Mabou Mines). En juillet 2011, le Festival Assad a été créé pour honorer le travail de la famille en tant qu'ambassadeurs de la musique brésilienne dans le monde.

L'année suivante, il sort Between Love and Luck, son premier album indépendant pour son propre label, pour lequel il reçoit le prix du meilleur compositeur de l'année (APCA). Sa chanson Pega no Coco a remporté la première place de la meilleure chanson de musique du monde au USA International Songwriting Competition. En juillet de la même année, Badi avec voix, guitare et kalimba, a présenté en direct l'intégralité du répertoire de son CD Verde pour la Companhia de Dança Baiana do Teatro Municipal (BTCA), à la Biennale de Venise, en Italie. Le magazine Rolling Stone l'a sélectionnée parmi les 70 meilleurs maîtres de l'histoire de la guitare et de la guitare brésiliennes.

En janvier 2014, elle est engagée par le Guitar Festival Marathon de New York pour composer la bande originale de la projection du film chinois muet The Goddess (1934). Invitée à jouer également le rôle de commissaire du Festival, Badi a non seulement interprété sa composition en direct au Merkin Hall de New York, mais a également reçu une vedette du New York Times en tant que meilleure soirée du Festival. Cantos de Casa, son premier disque dédié aux enfants, a remporté le Trophée Cata-Vento du meilleur disque de l'année.

En 2015, Badi a été invité à travailler avec l'organisation basée à Chicago GATC (Genesis at the Crossroads), qui se concentre principalement sur la construction de la paix dans le monde. Avec eux Badi intègre, en tant que guitariste et chanteur, le groupe multiculturel Saffron Caravan, aux côtés du chanteur marocain Aaron Besoussan, du virtuose israélo-arabe du luth Haytham Safia et du percussionniste vénézuélien Javier Saumme. En outre, elle est conférencière lors des tables rondes de la GTCA sur les arts et la transformation des conflits, et est responsable du programme musical du Genesis Academy Summer Institute, un programme éducatif de formation au leadership et de consolidation de la paix pour les jeunes internationaux des zones de conflit.

En 2016, Hatched a été acclamé par la critique pour avoir apporté une manière «brésilienne» d'interpréter les succès mondiaux de certaines icônes modernes, notamment Lorde et Skrillex.

En 2018, il sort son premier livre, Le tour du monde en 80 artistes (Pólen Livros), avec un spectacle du même nom. C'est également cette année que Badi a été invité à rejoindre le projet Stringshot, enregistrant avec le légendaire guitariste de blues Roy Rogers et le harpiste et violoniste virtuose Carlos Reyes.

Le film, BADI, réalisé par Edu Felistoque, a été nommé meilleur film par le FestCine Maracanaú à Fortaleza, a eu sa première internationale au Summer Brazil Summer 2018 à New York et en décembre a remporté le prix du meilleur documentaire au LABAFF (Los Angeles Brazilian Film Festival).

En juin 2020, il a été sélectionné pour participer au prestigieux "Festival du Cinéma de Paris" (2020).